Conserver à vie son numéro de téléphone fixe ? Donnez votre avis

Conserver à vie son numéro de téléphone fixe ? Donnez votre avis

– Article rédigé le par - 138

Quelle entreprise n’a pas pesté de devoir changer le numéro de téléphone de sa boîte après une simple délocalisation ? Quel particulier n’aurait pas aimé conserver le numéro de téléphone fixe donné à tous ses amis et sa famille afin de ne pas être obligé de prévenir tout le monde.

Un déménagement, quel qu’il soit, professionnel ou privé, entraîne souvent de nombreuses démarches administratives à remplir. Pouvoir conserver son numéro de téléphone fixe, même si de plus en plus d'usagers, ne dispose plus que d’un mobile, serait donc appréciable.

C’est en tout cas ce que s’est demandé l’Arcep qui a mis en consultation publique, depuis fin avril, un projet de décision modifiant le plan de numérotation afin notamment d’assouplir les contraintes géographiques des numéros commençant par 01 à 05. Mais aussi expérimenter un mécanisme d’authentification pour protéger les utilisateurs contre les usurpations de numéro de téléphone.

Ce projet poursuit la démarche de modernisation du plan de numérotation initiée par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en 2018, afin de tenir compte de l’évolution des besoins des opérateurs et des usages des utilisateurs.


Deux étapes au 1er janvier 2020 puis 2023

Jusqu’à  présent, en métropole, rappelle l’Arcep dans son communiqué, chaque numéro commençant par 01 à 05 est associé à l’une des 412 Zones de Numérotation Élémentaire, appelées ZNE. Ces ZNE restreignent le périmètre géographique au sein duquel un tel numéro peut être affecté à un utilisateur et conservé par cet utilisateur en cas de déménagement. Ainsi, les utilisateurs, consommateurs ou professionnels, n’ont pas le droit de conserver leur numéro 01 à 05 lorsqu’ils déménagent hors de la ZNE à laquelle ce numéro est associé.

L’Arcep a donc souhaité être attentive aux inconvénients de la structuration géographique actuelle du plan de numérotation, source d’insatisfaction pour les utilisateurs, particuliers ou entreprises.

Pour y remédier, elle propose d’agir en deux étapes :


  • Au 1er janvier 2020, les opérateurs pourront proposer aux utilisateurs de conserver leur numéro 01 à 05 lorsqu’ils déménagent au sein de la zone correspondant au 2 premiers chiffres de leur numéro (01 : Ile de France ; 02 : Nord-Ouest ; 03 : Nord-Est ; 04 : Sud Est ; 05 : Sud-Ouest). Ainsi, par exemple, un consommateur ou un professionnel situé dans la ZNE de Carhaix-Plouguer (Finistère) pourra conserver son numéro commençant par 02 s’il déménage à Bourges, Nantes ou Rouen.



  • Au 1er janvier 2023, les contraintes géographiques des numéros 01 à 05 seront alignées sur celles des numéros mobiles (06/07) et des numéros 09. Ainsi, les opérateurs pourront notamment proposer aux utilisateurs métropolitains de conserver leur numéro 01 à 05 dès lors qu’ils déménagent en restant au sein du territoire métropolitain.



Expérimenter un mécanisme d’authentification des numéros

D’autre  part, afin de renforcer la protection des utilisateurs contre les usurpations de numéro de téléphone, l’Arcep propose également de créer une nouvelle catégorie de numéros. Avant de prendre des décisions, l’Arcep invite donc l'ensemble des acteurs concernés (opérateurs, associations de consommateurs, éditeurs, particuliers) à se prononcer, directement ou par l'intermédiaire de leurs représentants, sur ce projet.

Les contributions sont attendues jusqu'au vendredi 7 juin 2019 à 17h00. Les réponses doivent être transmises à l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes de préférence par courrier électronique à l’adresse suivante :

numerotation@arcep.fr ou directement sur le site 

Catégories :
TéLéPHONIE FIXE