Du e-commerce au boom du m-commerce

Du e-commerce au boom du m-commerce

– Article rédigé le par - 834

81,7 milliards d’euros, c’est la somme dépensée par les Français en 2017, selon les chiffres dévoilés par la Fevad, la Fédération du e-commerce. Un chiffre astronomique qui ne cesse d’augmenter. Il correspond à 1,2 milliard de transactions en ligne sur l’année, soit environ 40 transactions chaque seconde !!! A ce rythme effréné, la Fédération de l’e-commerce pense que le marché dépassera les 93 milliards en 2018 et franchira la barre symbolique des 100 milliards en 2019.

Comment expliquer ces chiffres record ? Si les 15 plus grosses plateformes du marché ont été visitées au moins une fois par mois par 37,5 millions de Français et cyberacheteurs potentiels, la raison vient aussi de la très forte du m-commerce, à savoir le commerce en ligne directement via un smartphone ou une tablette numérique. Ses parts de marché ont progressé de 38% en 2017 selon les chiffres de la Fevad.

De plus en plus d’achats en ligne via le smartphone...

Cette dynamique de l’e-commerce est principalement tirée par le développement des achats sur smartphone (+25%), défini sous le terme de m-commerce (ou mobile commerce) pour désigner l'utilisation de technologies sans fil, et plus particulièrement de la téléphonie mobile, afin d'effectuer des achats. Ce m-commerce est devenu le véritable levier de croissance du e-commerce. Oublié donc l’ordinateur ou presque. Il s’est vendu plus de 1,5 milliards de smartphones dans le monde en 2017. Ces derniers sont devenus autant des outils pour téléphoner que pour faire ses achats. Une véritable banque en ligne qui dope tous les marchés.

Et de plus en plus de sites dédiés

Pour toutes les entreprises de vente en ligne, c’est la course effrénée pour satisfaire la clientèle. Toutes ces sociétés travaillent ainsi pour développer et créer des applications dédiés et rendre leurs sites commerciaux “responsive”, selon le terme employé par les spécialistes pour définir un site marchand ou autre dont le design a été optimisé par la lecture sur smartphone ou encore le m-commerce.

Un exemple parmi tant d’autres, un site “responsive” va permettre aux visiteurs de naviguer via l’écran tactile sans besoin d’une souris. Il est aussi primordial de limiter au maximum le nombre de clics entre la lecture et… l’achat. Si de plus en plus de chatbots sont là pour guider les clients, la plupart des sociétés travaillent aussi sur l’intelligence artificielle via l’assistance vocale. Siri, Alexa ou Google Home permettent déjà d’assister les utilisateurs dans leurs recherches...

Catégories :
FINANCE TéLéPHONIE MOBILE