e-commerce : le cap des 90 milliards prévu pour 2018

e-commerce : le cap des 90 milliards prévu pour 2018

– Article rédigé le par - 69

La Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad), syndicat professionnel français créé en 1957 et regroupant plus de 500 entreprises ayant une activité de vente à distance, a publié, en partenariat avec Médiamétrie, les chiffres de son baromètre sur les ventes internet en France pour le troisième trimestre.

D’après ces données qui s’appuient sur près de 200 000 sites marchands actifs (194 000 exactement), le chiffre d’affaires global de l’e-commerce progresse de 15,4% par rapport au troisième trimestre 2017 pour atteindre un montant de 22,3 milliards d’euros (contre 19,3 milliards d’euros l'année précédente). Au total, le marché du e-commerce devrait ainsi franchir la barre des 90 milliards d’euros sur l’ensemble de l’année 2018.

1,3 milliard d’euro rien que pour le Black Friday et le Cyber Monday

Un chiffre phénoménal estimé car cette croissance devrait perdurer au 4e trimestre avec les fêtes de Noël et les opérations spéciales du mois de novembre. La Fevad prévoit ainsi que les ventes de Noël et les opérations promotionnelles comme le Black Friday pourraient représenter quelque 19 milliards d'euros (20% des ventes annuelles sur internet), soit une progression de 13,8% par rapport à l'an dernier.

En 2017, 16,5 milliards d’euros avaient été dépensés sur cette période. Cette année, le chiffre d’affaires sur les 4 jours correspondant au Black Friday et au Cyber Monday devrait atteindre 1,3 milliard d’euros.

Vêtements et chaussures et accessoires de mode les plus ciblés

Concernant les acheteurs, toujours selon la Fevad, le nombre de cyberacheteurs s’élève à près de 38 millions (37,7 millions) soit 861 000 de plus qu’il y a un an. Avec quels outils ? 70% des acheteurs en ligne utiliseront l’ordinateur, 16% le téléphone mobile et 9% la tablette.

Vêtements, chaussures et accessoires de mode arrivent en tête des produits ciblés pendant le Black Friday et le Cyber Monday (49%). Les internautes envisageaient de dépenser en moyenne 151 euros en ligne contre 199 euros en magasin durant ces événements promotionnels.

58% des cyberacheteurs veulent éviter la foule en magasin

Mais pour quels raisons les consommateurs préfèrent l’achat en ligne ? Pour 58% des cyberacheteurs, éviter la foule en magasin reste la première motivation des achats de Noël en ligne.

De plus, le fait de ne pas avoir à se déplacer (54%) et un choix plus large (46%) poussent les cyberacheteurs à effectuer leurs achats sur Internet plutôt qu’en magasin. Enfin, 44% des personnes interrogées estiment que les prix en ligne sont moins élevés.

Catégories :
INSOLITE