Facebook, c’est pour les vieux !

Facebook, c’est pour les vieux !

– Article rédigé le par - 1123

Quelques scandales, des résultats pas à la hauteur des attentes des investisseurs, un titre qui chute en bourse… Facebook n’est pas vraiment au mieux. Et Mark Zuckerberg se demande bien comment il va pouvoir redresser la barre. Car s’il reste le premier réseau social au monde (avec quelque 2,2 milliards d’abonnés actifs), Facebook semble avoir pris un sacré coup de vieux. C’est même clair : il n’est plus l’idole des jeunes.

Instagram et Snapchat jugés plus “fun”

Selon le Pew Research Center, un centre de recherche américain qui fournit des statistiques et des informations sociales sous forme de démographie, sondage d'opinion et analyse de contenu, les ados américains lui préfèrent de plus en plus d'autres réseaux sociaux, plus centrés sur les photos et les vidéos. 51% des 13-17 ans utilisent ainsi Facebook contre 85% YouTube (Google), 72% Instagram (détenu il est vrai par Facebook) ou encore 69% pour Snapchat. Instagram et Snapchat sont considérés plus modernes et plus "fun" par les ados (743 adolescents de 13 à 17 ans) sondés dans cette étude.

“Le paysage des réseaux sociaux a complètement changé parmi les ados ces trois dernières années, a commenté Monica Anderson, qui a dirigé cette étude. A l'époque, l'usage des réseaux sociaux par les adolescents tournait essentiellement autour de Facebook. Aujourd'hui, leurs habitudes sont moins focalisées sur une seule plateforme. Et parallèlement, les ados sont plus connectés que jamais".

Retenir les jeunes, cibles des investisseurs

Une étude du cabinet eMarketer confirme aussi cette tendance. Selon lui, Facebook devrait perdre 2 millions d'utilisateurs américains de moins de 24 ans cette année 2018, une désaffection légèrement contrebalancée par une hausse parmi les usagers plus âgés. Et c’est peut-être là le problème, pour de plus en plus de jeunes, Facebook, c’est pour les vieux !

Un réseau pour voir ses amis alors que d’autres applications servent à des usages “plus jeunes” comme les divertissements ou les messages plus intimes… Or, les jeunes sont une cible prisée des annonceurs. Pour les retenir, Facebook multiplie les développement comme la possibilité de jouer à des jeux vidéo ou encore une option pour chanter en play-back. Et puis, Facebook peut toujours s’appuyer sur Instagram, qu’il détient et qui vient de passer le cap du milliard d’abonnés.

Sur cette appli, la société de Mark Zuckerberg vient de lancer IGTV, une plateforme toute dédiée à la vidéo. Au final, grâce à Instagram, Facebook peut encore regarder l’avenir avec une certaine sérénité.

Catégories :
FACEBOOK RéSEAUX SOCIAUX