La France championne d’Europe de l’e-commerce

La France championne d’Europe de l’e-commerce

– Article rédigé le par

La France n’est bien sûr pas encore au niveau de la Corée du Sud ou de la Chine, notamment par rapport à sa population moins nombreuse. Il n’empêche, elle peut se targuer d’être championne d’Europe en matière d’e-commerce.

C’est ce que révèle les derniers chiffres publiés par la Fevad. Syndicat professionnel français créé en 1957, regroupant plus de 500 entreprises ayant une activité de vente à distance, la Fédération du e-commerce et de la vente à distance a réalisé cette étude à travers les informations recueillies auprès des principaux sites marchands et sur le montant agrégé des transactions réalisées par les principales sociétés prestataires de paiement.

L’essor du drive

La France est donc championne d’Europe sur le premier trimestre 2019 avec 7,1% des achats réalisés online. Un succès dû essentiellement au drive qui confirme son ancrage avec plus de 5100 sites drive. On commande sur internet et on récupère ses courses alimentaires quelques heures plus tard, directement dans le coffre de son véhicule ou en caisse centrale.

Rarement un mode de distribution aura eu une progression aussi rapide que le drive ! Les derniers chiffres Nielsen dévoilés en partenariat avec la Fédération du e-commerce et de la vente à distance, confirment son dynamisme. Assurément, les sites web prennent de plus en plus de poids dans la distribution d’une multitude de produits et services, et la grande consommation ne déroge donc pas à la règle.

Autour du globe, on estime ainsi que d’ici 2022, le marché online des PGC représentera 400 milliards de dollars. Les Asiatiques sont nettement en avance dans ce domaine, notamment la Corée du Sud et la Chine : le e-commerce y pèse déjà 20 et 18% des ventes de produits de grande consommation.

Aux Etats-Unis (5,6% de part de marché) et en Allemagne (1,4%), le e-commerce progresse mais demeure en deçà des leaders occidentaux : la France et le Royaume-Uni restent des moteurs de la grande consommation online, avec respectivement 7,1% et 6,3% de part
de marché pour les achats réalisés sur le web.

Un particularisme français

La France se distingue donc vraiment de ses voisins avec pas moins de 5113 sites drive recensés en mai 2019 dans la base de données Nielsen TradeDimensions. Parmi eux, 3720 sont des click & drive, espaces dédiés au drive (avec des pistes pour les véhicules et des bornes de retrait) créés par les distributeurs.

Le drive piéton complète désormais l’arsenal : en quelques mois, les consommateurs urbains ont vu se développer 76 drives piétons à l’intérieur d’un magasin existant et 28 drives piétons en tant que sites dédiés.


Quant aux produits stars, en considérant drive et livraison à domicile, ce sont les produits de beauté, les brosses à dents et le café qui se voient les plus achetés online… derrière les aliments pour les animaux.

Catégories :