La progression du déploiement du FttH

La progression du déploiement du FttH

– Article rédigé le par - 1160

L’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (Arcep) vient de publier, via un communiqué, les résultats de son suivi du marché des services fixes à haut et très haut débit à fin juin 2018. Un trimestre qui confirme la progression continue du nombre d’abonnements et du déploiement du FttH.

Au cours du deuxième trimestre 2018, le nombre d’abonnements très haut débit (débit maximum descendant supérieur ou égal à 30 Mbit/s) a ainsi augmenté de 370000 pour atteindre 7,9 millions. Cela correspond à 1,7 million d’abonnements supplémentaires enregistrés en un an, contre 1,3 million un an auparavant. La croissance provient majoritairement de la hausse du nombre d’abonnements en fibre optique de bout en bout qui augmente de 325 000 par rapport au trimestre précédent, contribuant ainsi à près de 90 % de l’accroissement total du très haut débit.

À la fin du premier semestre 2018, le nombre d’accès en fibre optique de bout en bout s’élève à 3,9 millions de lignes, soit +1,3 millions un an.
Au total, le nombre d’abonnements à haut et très haut débit atteint 28,7 millions à la fin du premier trimestre 2018, en croissance de 80 000 en un trimestre et de 650 000 en un an (+2,3%).

Des données disponibles sur cartefibre.arcep.fr

Concernant les déploiements, le régulateur des télécoms relève que les installations se poursuivent et doivent encore accélérer davantage. Ainsi, au 30 juin 2018, 11,7 millions de locaux étaient encore éligibles aux offres FttH, soit une hausse de 33% en un an. Au total, à la fin du deuxième trimestre 2018, 18,7 millions de locaux étaient éligibles à des services à très haut débit, toutes technologies confondues, dont 12,9 millions en dehors des zones très denses.

L’ensemble de ces données des déploiements FttH ont été mises à jour sur le site cartefibre.arcep.fr et en Open Data. L’Autorité intègre dans sa publication un suivi de la réalisation des engagements opposables de déploiement FttH souscrits par les opérateurs en zone “AMII”. L’Arcep avait intégré début août les informations détaillées sur les communes concernées par les engagements et l’identité de l’opérateur engagé dans son site cartefibre.arcep.fr.

Elle intègre désormais dans son suivi trimestriel un tableau de bord de l’avancement des déploiements des deux opérateurs sur les deux zones concernées. Ainsi, à la fin du premier semestre 2018, 40 % des locaux des communes sur lesquelles Orange s’est engagé et 26 % de ceux des communes sur lesquelles SFR s’est engagé ont été rendus raccordables.

Catégories :
ADSL-SDSL-FIBRE FRANCE OPéRATEURS INTERNET