Le smartphone finira-t-il par disparaître ?

Le smartphone finira-t-il par disparaître ?

– Article rédigé le par

Mot-valise anglais composé de smart (intelligent) et phone (téléphone), le smartphone fait aujourd’hui partie du quotidien de tout un chacun. Un téléphone mobile devenu une sorte de troisième main, a minima un couteau suisse dont on ne peut imaginer être séparé. Pourtant à l’échelle de l’humanité, son apparition date d’hier. Il faut ainsi remonter en 1992 et l’IBM Simon pour retrouver trace du premier portable commercialisé ensuite en août 1994. Mais c’est surtout au début de années 2000 que les principaux fabricants de téléphones se sont lancés dans l'aventure comme Nokia, leader à l’époque, LG, Samsung, Motorola, Ericsson, BlackBerry et bien sûr Apple. La marque à la Pomme va même révolutionner le monde digital en 2007 avec son iPhone, pionnier des smartphones avec interface tactile.

Plus de smartphones que d’habitants sur Terre !

Depuis Steve Jobs et le lancement de ce téléphone intelligent (capable de nous permettre de téléphoner mais aussi désormais de nous déplacer, regarder, lire, acheter, apprendre et à peu près toutes les activités humaines imaginables…), il y avait en 2018 plus de smartphones actifs (7,7 milliards) que d'habitants sur terre (7,4 milliards). Une progression qui tend bien sûr logiquement à stagner. Jusqu’à finalement disparaître ? Une telle affirmation peut paraître provocante et irréaliste. Et pourtant, c’est ce que prédisent plusieurs économistes et analystes.

Tous les outils technologiques dans une paire de lunettes ?

Comme le minitel ou le fax, le smartphone finira forcément pas être à son tour dépassé comme l’explique le site Axios qui a lancé le débat. Non seulement la saturation est proche mais d’autres technologies risquent de prendre peu à peu sa place comme les wearables et nombre d’assistants vocaux ou objets connectés. Et même si la force du smartphone est cette capacité à centraliser toutes les connexions en un unique objet, il est fort possible qu’il évolue, remplacé par un autre objet, comme des lunettes par exemple. Microsoft, Facebook, Google et Magic Leap travailleraient ainsi sur des montures de réalité augmentée autonomes qui pourraient projeter des images directement dans nos yeux. Apple aussi travaillerait sur cette piste qui pourrait ainsi remplacer un smartphone et même la télévision.

Une puce dans le cerveau

D’autres vont plus loin et imagine le smartphone remplacé par… le contrôle de la pensée. Le fondateur de Neuralink, Elon Musk, y travaille déjà. Le président de Tesla imagine une interface cerveau-machine avec un dispositif, comme une puce électronique, implantée dans le cerveau. Il faudra sans doute du temps pour parvenir à telle symbiose. Mais lorsque l’on voit les progrès effectués en une quinzaine d’années seulement, tout reste dans le domaine du possible.

Catégories :
AI (INTELLIGENCE ARTIFICIELLE) ANDROID APPLE APPLICATION INNOVATION OBJETS CONNECTéS SAMSUNG TéLéPHONIE MOBILE