Zap tech #40 : Facebook veut s’éveiller en Chine

Zap tech #40 : Facebook veut s’éveiller en Chine

– Article rédigé le par

Pas facile de pénétrer le marché chinois pour n’importe quelle entreprise. D’autant plus quand il s’agit de réseaux sociaux que le pays communiste veut contrôler. En instaurant la “grande Muraille électronique” en 2009, la Chine a bloqué tous les prétendants et notamment Facebook. Mais le plus grands réseau social du monde a de la ressource. Le groupe de Mark Zuckerberg a trouvé une petite faille pour entrer dans l’Empire du Milieu en créant une filiale en Chine, dédiée notamment au développement de réseaux informatiques.

Cette société s’appelle Lianshu Science & Technology, Lianshu étant la traduction de “face” et “book” en mandarin. Une langue que parle couramment Zuckerberg, qui cherche toujours à s’imposer dans ce pays qu’il adore. Mais c’est encore loin d’être gagné… Sur un autre secteur en revanche, Facebook commence à rattraper son retard : celui des Stories. A l’instar d’Instagram Stories ou WhatsApp Status, les Facebook Stories, lancées en mars 2017 sont passées à environ 150 millions d’utilisateurs actifs en un an seulement.

Spotify devance Apple Music mais reste dans le rouge

Pas facile d’être rentable sur le marché du streaming musical. Si Spotify fait largement course en tête avec quelque 83 millions d’abonnés payants dans le monde (contre 50 millions pour la marque à la Pomme), le géant suédois ne parvient toujours pas à dégager des bénéfices nets. Ses pertes s’élèveraient même à 90 millions de dollars pour le deuxième trimestre 2018.

e-commerce : Asus, Philips, Pioneer et Denon à l’amende

L’Union européenne a infligé mi juillet des amendes à quatre grands fabricants d’électronique : le Taïwanais Asus, le Néerlandais Philips et les Japonais Pioneer et Denon. Le commission de l’UE les a “punis” pour mauvaises pratiques dans le commerce en ligne, les entreprises visées ayant imposé des prix de reventes fixes ou minimaux à leurs détaillants en ligne. En gros, si les détaillants ne se conformaient pas aux prix demandés par les fabricants, ils s’exposaient à des menaces ou sanctions, comme la cessation des approvisionnements.

Les transactions via e-commerce toujours en hausse

Selon les derniers chiffres dévoilées par le site spécialisé JDN, le nombre de transactions sur le web a augmenté de 12,23% sur un an. Le panier moyen atteint lui 67,44 euros.

Amazon omniprésent

Autre étude, celle d’eMarketer qui démontre qu’aux Etats-Unis, Amazon comptera pour 49,1% des ventes retail en ligne en 2018, soit près de la moitié des ventes e-commerce. Lesquelles devraient générer 258,22 milliards de dollars, soit 29,2% de plus qu’en 2017.

Catégories :
FACEBOOK