Zap tech #43 : Portable en prison, simple comme un coup de fil ?

Zap tech #43 : Portable en prison, simple comme un coup de fil ?

– Article rédigé le par - 198

Plus de 40 000 téléphones et accessoires saisis

A priori, les détenus des prisons françaises n’attendent pas plus que ça la promenade. Leur truc pour passer le temps, ce serait aussi et surtout le téléphone portable. Malgré son interdiction, il semble en effet bien présent dans les pénitenciers du pays. Pour preuve, plus de 40 000 téléphones et accessoires (chargeurs, cartes SIM...) ont été saisis en 2017, un chiffre en hausse constante depuis dix ans, a indiqué, le mardi 21 août, la Direction de l’administration pénitentiaire (DAP).

Du quasiment X 10 par rapport à 2007 où 4 977 téléphones et accessoires avaient été saisis. Comment expliquer une telle hausse ? Pour la DAP, elle est essentiellement due à l’augmentation du nombre de détenus en France (70000 répartis dans 180 établissements sur le territoire). Ces appareils entrent généralement en prison par projection dans les cours de promenade ou via les parloirs. De son côté, le ministère de la Justice espère réduire cette hausse, d’une part en investissant sur le brouillage des lignes, d’autre part en installant 50 000 téléphones fixes en cellule.

Apple supprime 25 000 applis en Chine

Déjà dans le collimateur du gouvernement chinois, Apple a dû supprimer de son App Store quelque 25 000 applications jugées "illégales" de paris et de loteries sur sa boutique en ligne en Chine. C’est la télévision d'Etat CCTV (la Télévision centrale de Chine) qui a fustigé le géant américain, coupable selon elle de laisser “proliférer” ce genre d’applications. Apple a dû vite se plier à cette demande, assurant même avoir bloqué "les développeurs qui tentaient de distribuer des applications illégales" sur la boutique en ligne.

Les célèbres Crocs veulent “marcher” en ligne

Elles n’ont pas la même renommée que les espadrilles ou les tongs. Il n’empêche, tout le monde ou presque a au moins croisé (si ce n’est porté) une paire de Crocs. Populaires depuis leur création en 2002 auprès des travailleurs hospitaliers (ou encore les jardiniers), ces sortes de sabots en caoutchouc ont même réussi à séduire les créateurs de mode. Pour autant, ces chaussures “marchent” moins auprès du public.

Jusqu’à bientôt disparaître ? Non, que les fans se rassurent. Si la société américaine qui les fabrique s’apprête à fermer ses deux derniers sites de production au Mexique et en Italie, c’est pour mieux se réorienter sur la vente en ligne. Elle a d’ailleurs embauché comme directrice financière une ancienne dirigeante du site de chaussures en ligne Zappos.com, propriété d'Amazon.

Catégories :
APPLE TéLéPHONIE MOBILE