Zap tech #53 : Et si Google perçait la muraille de Chine ?

Zap tech #53 : Et si Google perçait la muraille de Chine ?

– Article rédigé le par - 43

Plus que jamais leader des moteurs de recherche aux Etats-Unis et en Europe avec, respectivement, 86,2 et 93% des parts de marché, Google tente toujours de percer la muraille de Chine qui représente 20% de la population mondiale. Freiné par la censure imposée par le gouvernement chinois, le géant américain ne lâche pas l’affaire et pourrait finalement parvenir à ses fins.

Sous le nom de code “Dragonfly” (libellule en anglais), le patron de Google, Sundar Pichai, a expliqué que son entreprise travaillait pour proposer une version soft de Google qui intégrerait les règles de censure voulues par les autorités chinoises.

Reste à savoir si cette version “stérilisée” de Google réussira à satisfaire les internautes chinois qui utilisent aujourd’hui principalement Baidu et Shenma qui accaparent respectivement 66,2 et 14,4% des parts du marché chinois.

Google investit dans l’intelligence artificielle

Outre son moteur de recherche, Google et les autres géants du web, les célèbres Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) sont en constante concurrence sur un autre secteur d’activités, celui de l’Intelligence artificielle.

Ainsi, selon CB Insights, repris par le site Statista, en huit ans seulement, ces cinq mastodontes du numérique ont racheté pas moins de 40 start-ups spécialisées dans le domaine de l’intelligence artificielle. Le plus gourmand est Google qui s’est offert 14 start-ups IA depuis 2012, dont l’entreprise française Moodstocks, reconnue pour sa compétence en deep learning et en reconnaissance d’images.

L’entreprise a ainsi attiré le géant Californien avec sa technologie de reconnaissance par un smartphone des objets qui l’entourent. Autre preuve de l’investissement de Google dans le monde de l’IA, la filiale d’Alphabet vient d’inaugurer, à Paris, son nouveau laboratoire de recherche en intelligence artificielle.

Ce dernier devrait employer un noyau dur d'une vingtaine de chercheurs. Avec Google, Apple est aussi bien présent dans ce secteur d’activité puisqu’il a racheté pour sa part 13 start-ups sur les huit dernières années également.

Facebook Dating lancé en Colombie

La Colombie est le premier pays où peut être utilisé Dating, site de rencontres testé par Facebook. A la différence de Tinder, site de rencontres le plus populaire d'internet, Dating envoie à ses abonnés des suggestions de rencontres basées sur leurs préférences, intérêts et interactions sur le réseau.

La Colombie n’a pas été choisie au hasard puisque dans ce pays de 50 millions d’habitants, 21 millions se connecteraient chaque jour à Facebook. En cas de succès, nul doute que cette application verra rapidement le jour dans d’autres pays du monde.

Catégories :
AI (INTELLIGENCE ARTIFICIELLE) GOOGLE