Zap tech #90 : Monaco, Principauté de la 5G

Zap tech #90 : Monaco, Principauté de la 5G

– Article rédigé le par

Pour la plupart des grands opérateurs de la planète, la course à la 5G est souvent devenue prioritaire.

A ce jeu-là, Huawei s’est positionné parmi les leaders. Mais le géant chinois provoque autant de fascination que d’interrogations. Faut-il ainsi accepter de voir Huawei, soupçonné d'utiliser sa technologie pour espionner, s’installer durablement dans la plupart des pays occidentaux à travers la 5G ?

Pas question pour les Etats-Unis qui refusent catégoriquement de laisser entrer l’opérateur chinois sur ses terres.

La plupart des Etats européens n'ont eux pas encore pris de position formelle en faveur d'une interdiction, sauf l'Allemagne et la France qui refusent de confier leurs installations sensibles à l'équipementier chinois. Pourtant, collé à l’Hexagone, Monaco Telecom ne s’est pas posé la question en passant officiellement à la 5G via Huawei en équipant 39 000 abonnés de la Principauté. Le géant chinois s’est ainsi offert une belle vitrine.

A ce jour, impossible de se connecter dès que l’on sort de la Principauté mais, par prudence, une loi visant à sécuriser les futurs réseaux 5G sera discutée et sans doute votée dans l’été par le Parlement.

Fibre optique : la France moins à la traîne


Selon des chiffres publiés par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), repris par le site Statista, les connexions via la fibre ont progressé de 8 points en moyenne par rapport à 2015. La Corée du Sud arrive en tête avec 80,4 % de connexions haut-débit utilisant la fibre optique, juste devant le Japon (78,3 %). Si des pays comme l’Allemagne et le Royaume-Uni sont à la traîne (seulement 3,2% et 1,9% des connexions haut-débit en 2018), la France rattrape elle bien son retard puisqu’elle est passée de 4,4% à 16,5% de connexion à la fibre en l'espace de 3 ans.


Infographie: Fibre optique : la France rattrape peu à peu son retard | Statista Vous trouverez plus de infographies sur Statista FaceApp, attention à vos visages

Née en 2017 pour le plus grand bonheur des geek qui s’en sont donné à coeur joie, l'appli FaceApp connaît une renaissance sur le web. Cette appli développée en Russie permet de télécharger une photo de l'utilisateur et de la modifier à l'aide de filtres se faire vieillir ou rajeunir. 

Au mois de juillet 2019, elle vient de battre son record de téléchargement passant de 8,7 à 20,9 millions

Un record qui inquiète néanmoins certains spécialistes jusqu’à la CNIL qui souligne l'importance de lire les conditions générales d'utilisation. En effet, en téléchargeant son visage ou celui d’un de ses proches, on cède de façon permanente cette image à l’application qui pourra l’utiliser ensuite comme elle veut. Certaines stars regrettent déjà...

Catégories :